Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2012

L'illusion des erreurs

Un résumé du livre "Thinking fast and slow" de Daniel Kahneman, 2011
Partie II
La loi des petits nombres Si on vous dit que les meilleures écoles sont de petites tailles, vous pensez sûrement que c'est parce qu’elles sont petites qu’elles sont meilleures.  Cela va de soi... N'importe quel élève bien encadré réussit. Et pourtant, les plus mauvaises écoles sont aussi celles qui sont de petites tailles.  Étonnant, n'est-ce pas?
La raison est simple.  Comme ces écoles ont peu d'effectif, il est plus probable que tout les élèves soient excellent ou au contraire qu'ils soient tous mauvais.  Avec un dé, on a plus de chance de faire que des 6 si on lance un dé trois fois plutôt que dix, non?

Des idées ancrées? Existe-t-il un lien entre votre numéro de téléphone et le nombre d'éléphants en Côte d'Ivoire?
Certainement pas! Pourtant si l'on vous demande de donner votre numéro de téléphone et ensuite d'estimer, le nombre d'éléphants en Côte d'…

Les Ascenseurs de la tour A

Abidjan, cité ministère (je n'ai pas dit mystère), je suis au centre névralgique de l'administration publique de la république. Sur quelques hectares, se dressent de hautes tours comme des termitières où grouillent des fonctionnaires aux beaux tailleurs et belles cravates.

Je dois effectuer la légalisation de mon master obtenu en France et j'ai rendez vous au neuvième étage de la tour A.  Depuis leur chaises ombragées des vigiles  m'indiquent gentiment la tour en question. En entrant dans le hall, je contourne l'impressionnant bureau d'accueil qui sert aussi de bar et de comptoir et je trouve six ascenseurs dont seulement trois semblent fonctionner. Je n'attends pas longtemps et des portes s'ouvrent.  L'ascenseur est spacieux, lumineux et plus propre que je ne m'y attendais.

On évolue, petit à petit Nous embarquons à cinq et nous commençons notre ascension.  Premier arrêt, le troisième.  Personne ne monte, personne ne descend ; nous continuon…

Associations d'idées

Une petite blague pour commencer.
Le petit Guy demande à sa maîtresse s'il peut lui parler après le cours. Elle accepte.  Alors, que veux tu me dire Guy ?  Je pense être trop intelligent pour rester dans cette classe, je m'embête ! Je voudrais passer directement au Lycée.  Sur ce, le directeur informé, demande à Guy  s'il veut bien passer des tests, Guy accepte sans hésiter. Le directeur, décidé à faire fort pour clore l'entretien rapidement, commence le test.
- Voyons voir Guy : 36 x 49 ?
- 1764 !...
- Et 363 x 363 ?
- 131769, M. le directeur...
- Capitale du Liechtenstein?
- Vaduz !
Le test continue pendant une demi-heure, Guy ne fait aucune erreur. A la fin du test, le directeur est satisfait mais la prof demande si elle peut à son tour lui poser des questions. Tous les deux acceptent, la prof commence.
- Bon, ... Guy, ... la vache elle en a 4 et moi j'en ai 2, qu'est ce que c'est?
- Les jambes, Madame !
- Correct. Qu'est-ce qu'on trouve dans tes…

Eureka !

We all know the story of Archimedes who shouted out loud:  Eureka! i.e. I have found (it) !The story says, it struck him when was relaxing in his bath, thinking about a hard problem related to the physics of fluids.
But why did he have to shout out ? Some say he, then, jumped out of his bath, naked, running in Syracuse’s streets like a fool or maybe an illuminated man?   Yeah, sure, he had found it, and then what? Was the emotion so great that he had to lose control?  From my little experience, I can tell you that the Eureka feeling is not something to diminish.  It may even be what is really driving Science, far more than all the money in the world or the most seductive partner.  I am talking for theoretical sciences, like mathematics, physics and philosophy.
I argue that the Eureka feeling is like a drug.  Man may feel in darkness when he is confused and it is a very uncomfortable position.  So, he looks for an exit,  his head heats up as the brain strives to get out of the unknown.  …

Lire ses pensées, c'est possible !

Ça y est, ce n'est plus de la science fiction! De nombreuses universités expérimentent des systèmes permettant aux singes et aux hommes de contrôler une machine ou un ordinateur avec la pensée.

Les premières expériences avec les singes consistaient à relier certaines régions du cerveau, à un bras mécanique.  Pour tester l'efficacité de l'opération on demandait à un singe de  faire bouger le bras robotisé pour attraper des friandises.

Aujourd'hui, les chercheurs testent l'aptitude des hommes à faire mieux que les nos cousins primates.   Ils arrivent à capter les ondes radios du cerveau humain et à transformer les signaux en mouvements.

Les handicapés moteurs peuvent déjà diriger un fauteuil roulant en pensant, écrire sur un ordinateur. Avec les avancées de la domotique, il leur sera bientôt possible de retrouver de plus en plus de liberté.



février 2012: cette patiente retrouve une mobilité perdue.
La science avance mais il faut y penser!

Fini les cavales, les prisonniers pédalent

Il y a quelques jours, douze prisonniers se sont échappés de la prison centrale d'Abidjan (MACA). Des agents du gouvernement ont été dépêchés sur place pour comprendre comment cela avait-il pu se passer. En effet, il n'y a pas six mois que des millions de CFA ont été débloqués et dépensés pour rénover la MACA. Comment expliquer alors qu'il n'y ait aucune caméra ? Et que le grillage était encore plein de trous. En tout état de cause, l'argent aussi, c'est fait la malle.
Aesop disait il y a plus de 2000 ans :
"On met de petits voleurs en prison alors que les plus grands sont promus dans les hautes fonctions de l'état"... Aurait-il encore raison ? Cette histoire trottait, flottait encore dans l'air lorsqu'aujourd'hui une nouvelle télévisée s’intéressa à un projet brésilien pour les détenus. Il s'agit de faire pédaler les prisonniers les raisons suivantes :
24h de pédalages équivalent à une journée de remise de peine. Un pé…